POESIES

20,00

par Jean-Jacques Aslanian
  • 74 pages
  • septembre 2022
  • 978-2-492283-44-4
  • Ft 21×21
  • Poèmes illustrés par des huiles d’Ingeborg Tryml

Description

Eloge du silence

 

 Méditant cénobite

Vois si cela t’agrée.

Saint-Bruno fonde l’Ordre des Chartreux :

Infinis espaces…

Enivrante chartreuse

Dans les jardins d’Allah.

 

Allah facétieux

Mis pour Dieu

En des jardins andalous.

 

Méditant cénobite

Vois si cela t’agrée.

 

Chiffres du silence

Qu’on ne saurait compter,

Vénus callipyge,

Beauté pérenne

Déambulant

Dans les jardins d’Allah.

 

Méditant cénobite

Vois si cela t’agrée.

 

Regarde et prie !

J-J Aslanian

poème extrait de POESIES


POESIES de JJ AslanianJean-Jacques Aslanian est né le 10 avril 1922 à Istanbul et décédé le 30 septembre 2017 à Neuvy-au-Houlme, petit village de l’Orne, où il a vécu une trentaine d’années.

Il fut comédien, metteur en scène et directeur du Théâtre de Plaisance à Paris, poète, assistant son et réalisateur de vidéo-films.

A ses débuts, Jean-Jacques Aslanian rencontre le mime Étienne Decroux et entre dans la troupe de Marcel Marceau. Lors d’une tournée en Allemagne, dans les années 50, la Deutsche Film AG tourne le film d’une représentation de «Le Manteau» de N.Gogol récemment réédité.

Dans les années soixante, Jean-Jacques Aslanian crée le Théâtre de Plaisance. En dehors de ses propres créations, il accueille sur cette scène tour à tour Jean-Michel Ribes, Topor, Jérôme Savary pour y monter leurs premières expériences théâtrales. Plusieurs pièces de Fernando Arrabal y sont représentées.

En 1960 il tient le rôle de Richard Saroyan avec Charles Aznavour et Marie Dubois dans «Tirez sur le pianiste» de François Truffaut. Il incarne également au cinéma le rôle de Vendredi en 1982, dans «Josepha» de Christopher Frank.

Dans un article en 1964, Jean Paget qualifiait Jean-Jacques Aslanian ainsi: « Plus qu’un directeur, c’est un maître-artisan du temps jadis».

Informations complémentaires

Poids 250 g
Dimensions 21 × 21 cm